Un nouveau groupe de jeunes dans l'ELAM

La Havane, 01.03.06

Huit autres jeunes états-uniens sont arrivés à La Havane pour entamer leurs études dans l’Ecole latino-américaine de Médecine (ELAM) où ils se formeront gratuitement comme médecins.

Les huit jeunes états-uniens sont arrivés en compagnie du révérend Lucius Walker, président du mouvement US des Pasteurs pour la Paix, et de Mme Helen Brenstein, dirigeante du même mouvement, et ils ont été accueillis à l’aéroport international José Martí par les docteurs José Miyar, secrétaire du conseil d’Etat de la République de Cuba, et Juan Carrizo, recteur de l’ELAM.

Le révérend Lucius Walker a exprimé la satisfaction que représente pour lui le fait d’arriver à La Havane avec ces jeunes, provenant de six Etats US et parmi lesquels se trouve une Californienne d’origine amérindienne, pour qu’ils puissent « profiter de la possibilité incroyable que Cuba leur offre de se former comme médecins afin de soigner dans l’avenir les membres de leurs communautés, les plus humbles des Etats-Unis, qui n’ont pas accès à l’attention médicale ».

A propos de la décision cubaine d’accorder des bourses d’études à ces jeunes provenant des couches défavorisées de la société états-unienne alors que Washington renforce sa politique anticubaine, le leader des Pasteurs pour la Paix a déclaré que « c’est une expression révolutionnaire d’amour ».

Les huit jeunes arrivés avec le révérend Lucius Walker s’incorporeront, en effet, à un groupe de plus de 80 étudiants états-uniens qui ont déjà entamé leur formation gratuite comme médecins à Cuba.

Malgré sa jambe cassée avant le voyage, Janice Verbosky exhibait un sourire rayonnant sur sa chaise roulante de même que Mayada Holt, la neuvième membre du groupe qui, elle, rentrait des Etats-Unis pour reprendre ses études à Cuba au terme d’un congé qu’elle avait été obligée de demander pour s’occuper de sa mère malade.

Rebecca Vallentine, une jeune de Pennsylvanie née dans une famille paysanne, a exprimé son enthousiasme devant « cette occasion de faire des études de médecine à Cuba et de connaître ce pays pour lequel je ressens un grand respect ».