AFFICHES DE CINEMA CUBAIN

Une exposition organisée par le Centre Rops et les Amis de Cuba (asbl) du 20/05 au 5/06/2008
Remerciements à l’ICAIC (l’Institut Cubain des Arts et de l’Industrie du Cinéma) et à l’Ambassade de Cuba en Belgique.

L’Affiche de cinéma comme Ambassadrice de la culture cubaine

Tout le monde connaît la richesse de la musique cubaine, mais en revanche les autres facettes des
joyaux de la culture de l’île sont beaucoup moins connus. A Cuba, tous les domaines artistiques
regorgent de talent et de créativité. Une foule d’événements, de festivals, d’expositions, de galeries
d’art et de musées en sont les témoins au travers de tout le pays. Par cette exposition d’affiches de
cinéma nous souhaitons faire un focus sur un aspect particulier qui lie les arts graphiques au monde de
l’audiovisuel. Car si les cinéastes cubains et certains de leurs films comme : Lucia, Fresa y Chocolate,
Lista de Espera, ou Viva Cuba, ont connu un succès international, il ne faut pas oublier que c’est
souvent l’affiche de leur film, réalisée par des artistes cubains qui a été le premier contact visuel du
film avec son public.

L’Affiche de cinéma à Cuba

C’est après la révolution cubaine que les artistes en design graphique ont pu se créer une identité propre dans le
domaine de l’affiche politique, sociale et culturelle.
Une effervescence visuelle hors du commun s’est déployée dans l’île à partir des années 60 et témoigne du
talent diversifié de ses graphistes dont plusieurs ont été reconnus à l’échelle internationale, notamment Bachs,
Azcuy, Reboiro, Martinez, Ñiko, Rostgaard ...

Dès les premières heures de la révolution (1959), le cinéma est reconnu comme une manifestation artistique et
un instrument de formation de la conscience individuelle et collective. Un groupe de cinéastes décide donc de
créer l’organisme qui leur permettra de se mettre au travail. C’est ainsi que l'ICAIC (Institut Cubain d’Art et
Industrie Cinématographique) est né le 24 mars 1959. C’est son président, Alfredo Guevara, un des précurseurs
du nouveau cinéma cubain qui rédige les statuts de l'institution.«

L'ICAIC qui est à l'origine de nombreuses transformations dans le secteur du cinéma, décide en 1960 la
fondation du département du dessin animé, de la cinémathèque de Cuba (1960) ainsi que du département de
publicité, responsable du département des affiches de cinéma depuis fin
1961. La conception de ces affiches diffère sensiblement des schémas traditionnels.
Le professeur d'université et critique de cinéma, Mario Rodriguez Alemán, invite les dessinateurs, qui avant la
révolution travaillaient dans le secteur de la publicité et n’avaient aucune expérience de l'affiche de cinéma, à
venir voir les films en « avant première" et à rechercher une forme d’affiche de conception plus moderne.
Ces affiches, réalisées avec de très petits moyens matériels et qui ont obtenu une reconnaissance internationale
ont été orientées et inspirées par des cinéastes tels que Alfredo Guevara, Julio García Espinosa et Tomás
Gutiérrez Alea.

Les artistes cubains font preuve d'une très grande originalité et ont révolutionné l'esthétique des affiches de
cinéma. Certaines affiches ont un grand impact visuel grâce à la couleur, la force des traits, d'autres
surprennent par la simplicité du dessin.
L’esprit de synthèse de Niko et Antonio Fernández Reboiro, les illustrations expressionnistes de Eduardo Muñoz
Bach, les jeux photographiques de René Azcuy, l'utilisation d'éléments pop chez Raúl Martínez et Julio Eloy
Mesa, le dessin magistral de Carrera Moreno et les compositions presque parfaites de René Portocarrero sont
des exemples de la transcendance formelle et conceptuelle de l'affiche cubaine.

Quelques grands noms :

Eduardo Muñoz Bachs

Né en 1937, il entre à l’ICAIC en 1960 au département du dessin animé puis oeuvre dans la production graphique.
Il est un des grands noms de l'affiche du cinéma cubain. Il réalise sa première affiche de cinéma pour le film
"Historia de la revolución" de Tomás Gutierrez Aléa .
Il voyait le film et le reflétait de façon symbolique .Son oeuvre est accessible à n'importe quel public. Ses
affiches de cinéma, dont les maquettes sont le plus souvent exécutées à la gouache, se distinguent par des
formes minutieusement dessinées aux couleurs vives et traduisent un humour omniprésent. Plusieurs de ses
affiches sont exposées ici.

Raúl Martínez

Né en 1927, à Ciego de Avila, d'un père ouvrier de la canne à sucre et d'une mère institutrice, Raúl Martínez a
étudié à l'École San Alejandro, à la Havane.
Âgé de 32 ans au moment de la Révolution, il continue pendant deux ans à faire des travaux publicitaires,
enseigne à la Faculté d'architecture de l'Université de La Havane et continue son travail de peintre abstrait.
En 1966, il commença à faire des affiches et du design de livres.
Son oeuvre la plus célèbre, est Lucía imprimée en 1968 (Ce film cubain de Humberto Solas, réalisé en 1968, parle
de l'évolution de la femme cubaine à l'époque coloniale et pendant la révolution)

Eladio Rivadulla Martínez

1937-1943. Il fait des études de dessin, de peinture, de gravure et de sculpture à l’Ecole Nationale des Beaux-
Arts San Alejandro où il deviendra professeur. Ensuite il collabore à seize publications périodiques, dont les
revues Bohemia, Carteles, Médica Cubana, Archivos Cubanos de Cancerología, Crónica, Fantomas, Boletín de la
UNESCO, journal El Mundo, Agencia Latina de Noticias et illustre des livres pour les éditions Cultural S.A.,
Cenit et Lex destinés à Cuba et à d’autres pays latino-américains.

Le 1er janvier 1959, c’est de sa propre initiative qu’il dessine et imprime en sérigraphie la première affiche de la
Révolution cubaine où il représente Fidel Castro en guérillero. Il est considéré comme l’initiateur de l’art
graphique de la Révolution cubaine et un des précurseurs de la rupture formelle et conceptuelle de l’affiche
après la victoire de la Révolution. Entre 1959 et 1966 il collabore à la production d’affiches de cinéma avec
l’ICAIC.

A ne pas rater (en marge de l’exposition) : un après-midi consacré au Cinéma Cubain

Vous pourrez y voir : La Havana Utopie en Construction (Anne Delstanche 2006) – Madagascar (Fernando Perez
1990) – et La Luz de Los Sentidos (Alberto Gonzalez 2006).
Le dimanche 25 mai à 15H30 à l’Eléphant asbl – rue Thiéfry n°53 – 1030 Bruxelles (Schaerbeek).

Communiqué rédigé par Anne Delstanche (Cinéaste – Amis de Cuba) et Stéphane Sergeant (Président Amis de Cuba Bxl

Contact : Centre Rops - André Sverzut – rue Brialmont n° 9 – 1210 Bruxelles – 02/219.66.79 – www.centrerops.be
Exposition du 20/05 au 05/06/2008 – du mercredi au dimanche de 15h à 18h

Cette collection d’affiches sera également exposée au Festival Couleur Café (27/28/29 juin 2008 à Bruxelles)
Passez par le stand Havana-Cultura d’Havana Club, de nombreuses surprises vous y attendent.

Pour toute info ou devenir membre des Amis de Cuba asbl : info@cubamigos.be ou www.cubamigos.be